News

Compliance in Covid’s time

Compliance in Covid’s time

Without a doubt, the experience of a pandemic such as the coronavirus has disrupted our society at all levels, testing us all, generating as many crises as opportunities; although it is proving difficult to see the light at the end of the tunnel, we must not lose sight of the opportunities that this unexpected situation also offers us.

The “new normality” we are currently experiencing has highlighted the urgent need to clearly identify the Compliance risks to which an organization may be exposed and the appropriate management of these risks, even for scenarios as unpredictable as a pandemic, to which it is very important to consider specific contingency plans.

Ethical culture

Companies must understand the need to establish an internal culture of Compliance and a commitment to ethics that permeates their actions, thus making of good practices the norm within the company and in its relations with third parties. If this is still a pending task, it is a good time to review internally the implementation of these issues in the organization.

Any new business movement, a sale, an absorption, a merger or a spin-off, and any business transformation, will be clouded by the lack of a good documentary, procedural, fiscal or ethical order, with the corresponding protocols to support them, since it should not be forgotten that article 130.2 of the Spanish Criminal Code establishes that criminal liability is transmitted and not extinguished, as happens with the death of individuals. A similar situation is to be found in other countries.

Market requirements

It is important to have ‘the house in order’ and, increasingly, a good Compliance incorporated, if we want to sell to certain customers who, more and more, incorporate ethical rules that prevent buying from companies that do not have incorporated such instruments of internal control and traceability, to ensure a good regulatory and ethical.

It is an indisputable fact that, if we want to be accepted as provider of companies of a certain size, we have to implement these procedures, so that, if a company aspires to wider and higher horizons, one day or another it is going to face this inconvenience.

Anticipating this in advance will facilitate this moment and access to better business partners will be much easier. We should not leave it ‘for later’. We are seeing with this pandemic how difficult it is for us to foresee, our tendency to ‘nothing will happen’; and the consequences of this are being experienced these days. Let us try, in our business, to be one step ahead of the events.

Melanie Diaz
Lawyer – Spain
BDabogados

 

La Compliance à l’époque de Covid

Il ne fait aucun doute que l’expérience d’une pandémie telle que celle du coronavirus a perturbé notre société à tous les niveaux, nous mettant tous à l’épreuve, générant autant de crises que d’opportunités ; même s’il s’avère difficile de voir la lumière au bout du tunnel, nous ne devons pas perdre de vue les opportunités que cette situation inattendue nous offre également.

La “nouvelle normalité” que nous connaissons actuellement a mis en évidence l’urgence d’identifier clairement les risques de Compliance auxquels une organisation peut être exposée et la gestion appropriée de ces risques, même pour des scénarios aussi imprévisibles qu’une pandémie, à laquelle il est très important d’envisager des plans d’urgence spécifiques.

Culture éthique

Les entreprises doivent comprendre la nécessité d’établir une culture interne de Compliance et un engagement en faveur de l’éthique qui imprègne leurs actions, faisant ainsi des bonnes pratiques la norme au sein de l’entreprise et dans ses relations avec les tiers. Si cette tâche est encore à aboutir, le moment serait bien choisi pour examiner en interne la mise en œuvre de ces questions dans l’organisation.

Tout nouveau mouvement d’entreprise, vente, absorption, fusion ou scission, et toute transformation d’entreprise, sera assombri par l’absence d’un bon ordre documentaire, procédural, fiscal et éthique, avec les protocoles correspondants pour les soutenir, car il ne faut pas oublier que l’article 130.2 du Code pénal espagnol établit que la responsabilité pénale est transmise et non éteinte, comme c’est le cas avec le décès des personnes. Une situation similaire est à constater dans d’autres pays.

Exigences du marché

Il est important d’avoir “la maison en ordre” et, de plus en plus, une bonne Compliance incorporée, si nous voulons vendre à certains clients qui, de plus en plus, incorporent des règles éthiques qui empêchent d’acheter à des entreprises qui n’ont pas ces instruments de contrôle interne et de traçabilité incorporés, pour assurer une bonne réglementation et éthique.

Il est incontestable que, si nous voulons être acceptés commes fournisseurs dans les entreprises d’une certaine taille, nous devons mettre en œuvre ces procédures, de sorte que, si une entreprise aspire à des horizons plus larges et plus élevés, elle va un jour ou l’autre rencontrer cet inconvénient.

Le fait d’anticiper ce moment facilitera l’accès à de meilleurs interlocuteurs. Nous ne devrions pas laisser cela “pour plus tard”. Nous voyons avec cette pandémie combien il est difficile pour nous de prévoir, notre tendance à “rien ne se passera” ; et les conséquences de cela sont vécues ces jours-ci. Essayons, dans notre métier, d’avoir une longueur d’avance sur les événements.

Mélanie Diaz
Avocat – Espagne
BDabogados

Join the team